Emplacement publicité

 
Se connecter



S'inscrire
Mot de passe oublié

 
Les débuts
 
1906 : Création de la Firma Fabbrica Automobili Lancia & Cia

La compétition n’empêche pas Vicenzo de travailler à la conception de nouveaux prototypes. Bientôt les succès en compétition ne suffisent plus à Vicenzo : il veut créer sa propre marque et il s’associe en 1906, à 25 ans, à Claudio Fogolin, lui aussi essayeur chez Fiat, pour créer la Firma Fabbrica Automobili Lancia & Cia : il en prend les responsabilités techniques, Fogolin prenant en charge l’administration.

1908 : La première automobile Lancia

La nouvelle entreprise a peu de moyens (Vicenzo est toujours pilote chez Fiat) et un incendie en 1907 compromet la sortie du premier prototype qui subit les premiers tests en septembre 1907 et est enfin présenté au salon international de Turin en janvier 1908.



Le chassis 12 HP (dont le code usine était Tipo 51), fait déjà preuve d’innovations majeures pour l’époque : ayant un chassis bas et léger, équipée d’une transmission à cardans en remplacement des chaînes utilisées par la concurrence, la voiture bénéficiait d’un essieu avant tubulaire pour gagner du poids et d’un moteur 4 cylindres bi-bloc en fonte développant 12 HP (soit 28 CV), tournant jusqu’à 1800 tours / minute et autorisant une vitesse maxi de 90 km/h . Cette première voiture, dont l’appellation commerciale deviendra Alfa pour l’Italie et Alpha pour la France (suite à la suggestion du frère de Vicenzo, professeur de lettres classiques, d’utiliser les premières lettres grecques de l’alphabet pour nommer les modèles à venir) montre la volonté de Vicenzo de faire de l’innovation et de l’avancée technique le symbole et la réputation de Lancia.

Cette première Lancia Alpha a été un vrai succès : plus d’une centaine d’exemplaires vendus, des exportations au Royaune-Uni et aux Etats-Unis, et une petite dizaine d’exemplaires coursifiés sur empattement racourci.


Lancia Alpha Tipo da Corsa




et la deuxième ...

L’année suivante, au milieu de 1908, l’Alfa est remplacée par la Dialfa (type 53) : dérivée de l’Alfa d’origine, avec un chassis rallongé, elle inaugurait un tout nouveau moteur de 6 cylindres de 3815 cc (constitué de 3 blocs de 2 cylindres) de 40 CV à 1500 tours/mn, lui permettant d’atteindre les 110 km/h. Un record pour l’époque ! Jugée trop rapide, cette Dialfa n’aura pas le succès commercial de l’Alfa et seuls 23 exemplaires seront vendus.


Lancia Dialpha




<< L'histoire de Lancia

>> Les Lancia d'avant-guerre
 
Cette page a été consultée 3737 fois