Emplacement publicité

 
Se connecter



S'inscrire
Mot de passe oublié

 
Les Lancia d'avant guerre
 
1909 : Lancia Beta 20 HP

En 1909, Vicenzo Lancia abandonne momentanément le moteur 6 cylindres et conçoit un moteur 4 cylindres monobloc en ligne de 3.120 cc : monté sur le chassis rallongé de la Typo 51 (l’Alfa), cette évolution donne naissance au type 54 rebaptisé Beta 20 HP , d’une puissance de 34 cv à 1.500 tours/mn atteignant la vitesse maxi de 90 km/h. 150 exemplaires seront fabriqués.


Lancia Beta Torpedo



1910 : Lancia Gamma 20 HP

La Lancia Beta 20 HP est remplacée l’année suivante par la Gamma 20 HP : elle en conserve le moteur 4 cylindres dont la cylindrée passe à 3.460 cc : la puissance monte à 40 cv et la vitesse maxi à 110 km/h. L’échec commercial de la Dialfa ne se répète pas : 258 exemplaires sortent des ateliers (dont la surface a été notablement agrandie pour permettre cette production : la fabrique dispose désormais de tout le pâté de maisons autour de la via Ormea).


Lancia Gamma



1911 - 1918 : de la Lancia Delta 20-30 HP à la Lancia Theta 35 HP

Malgré les agrandissements réalisés via Ormea, on travaillait à l’étroit. Vicenzo Lancia a donc décidé en 1911 d’offrir de nouveaux locaux à la firme pour répondre à la demande croissante. Ces locaux, occupés précedemment par le constructeur Fidex-Brasier via Monginevro, furent opérationnels en Janvier 1911 : les 26.550 mètres carrés permirent d’augmenter considérablement la production . C’est là que la Delta 20-30 HP, remplaçante de la Gamma, vit le jour , suivie des Epsilon 20-30 HP, Eta 35-50 HP et Theta 35 HP.


Lancia Delta



Si la Delta (Typo 56) et l’Epsilon (Typo 58) se partageaient le même moteur de 4 cylindres en ligne monobloc de 4080 cc ; l’Epsilon avait un chassis rallongé (empattement de 3227 mm au lieu de 2932 mm) et toutes deux dépassaient les 110 km/h avec une puissance de 60 cv. L’Eta (Typo 60) et la Theta (Typo 61) avaient un moteur de plus forte cylindrée (5030 cc – 80 cv à 1.800 tours/mn pour l’Eta et 4940 cc - 70 cv à 2.200 tours/mn pour la Theta.L’Eta a été la voiture italienne la plus rapide de son époque (120 km/h) et bénéficiait pour la première fois d’un embrayage monodisque.
De 1911 à 1912, 1.145 exemplaires de Delta, Epsilon et Eta sortirent des nouveaux ateliers de la via Monginevro.


Lancia Theta



La Theta était une voiture de luxe et présentait à sa sortie en 1913 de nombreuses innovations intéressantes : des roues à voile métallique ou à rayons remplacaient les roues en bois, et ce fut la première voiture européenne à être équipée d’un circuit électrique de 6 volts monté en usine, incorporant un moteur de démarrage avec commande au pied en remplacement de la manivelle, un générateur, deux phares de 50 watts, 2 lumières auxiliaires et une lumière arrière, l’éclairage du tableau de bord et le klaxon. C’était une innovation de taille, à l’époque où les composants électriques fonctionnaient grâce à des accumulateurs et étaient installés voiture par voiture, sans étude d’implantation. Le succès de la Theta, et sa renommée internationale furent tels qu’elle fût construite à 1696 exemplaires jusqu’en 1919 – record de longévité.

Que de chemin parcouru de 1906 à 1913 ! Dès la création de l’entreprise, les compétences et le talent de Vicenzo, sa connaissance de tous les modèles qu’il a connu en course, son sens inné de l’innovation et de la perfection, son énergie ont en quelques années établi la réputation de Lancia, et ont permis de bâtir les fondements d’une renommée internationale.

Mais la première guerre mondiale gronde : les projets en cours sont suspendus et toute l’énergie disponible devra être au service de la fabrication d’armes et de véhicules militaires. La firme Lancia n’est pas prise au dépourvu puisqu’elle a, dès 1912, livré à l’armée des camions 1Z qui ont connu leur heure de gloire pendant la campagne de Lybie. Mais il faudra attendre la fin de la guerre pour que Lancia revienne à la production d’automobiles.


<< Les débuts

>> Le succès
 
Cette page a été consultée 4951 fois